Stephan Blondel, pointé du doigt par un signalement accablant

article suspicion de fraude directeur INHA

Encore une fois dans l’actualité de la note de frais, émerge une nouvelle affaire de suspicions de fraude.

Un rapport a été commandé par la région Sud-Paca, cible le directeur de l’INHA (Initiative Nord Hautes-Alpes), Stephan Blondel aurait eu une très mauvaise gestion de l’antenne de l’association dont il a la charge.

L’INHA, vient en aide aux personnes en reconversion ou aux créateurs d’entreprise en leur proposant des prêts à taux zéero.

Le signalement à l’origine de ce rapport pointe du doigt d’importantes notes de frais injustifiées, des documents falsifiés ainsi que des prêts accordés de façon douteuse.

Pour l’instant, les conclusions du dit rapport restent toujours en attente, si celui-ci révèle des irrégularités avérées, une enquête pourrait être ouverte pour malversations.

Pierre Morel-à-L’Huissier accusé d’extorsion de fonds par son ancien attaché parlementaire

nouvelle affaire de fraude à la note de frais chez les élus

Une fois n’est pas coutume, une nouvelle affaire de fraude à la note de frais se profile dans l’actualité. Le député LR de Lozère, Pierre Morel-à-L’Huissier amené à comparaître le 6 mai devant le tribunal judiciaire de Mende est accusé, entre autres, d’extorsion de fonds.

Un ancien salarié du député Lozérois, dénonce des pratiques frauduleuses qui auraient eu lieu sous son mandat. Fraude à la procuration lors des élections, notes de frais suspectes…

Pierre Morel-à-L’Huissier aurait par exemple expressément demandé à ses employés d’encaisser l’argent de fausses notes de frais, de retirer cet argent en liquide avant de lui transmettre. Il aurait aussi notamment réussi à récolter un grand nombre d’adhérents de plus de 90 ans et aurait transmis les procurations de vote à ses salariés pour conserver sa place.

Ce n’est pas la première fois que le député est la cible d’accusations, En 2019, Médiapart et Midi-Libre avaient pointé des irrégularités dans les notes de frais de déplacement du député.

Le principal intéressé nie les faits, arguant dune tentative vaine de nuisance à sa réputation personnelle ou politique.

Notes de frais aux USA : une nouvelle affaire de corruption et de détournement de fonds

Article détournement de fonds du syndicat automobile

Encore une fois dans l’actualité de la note de frais, les USA font la une des journaux. Une nouvelle enquête pour détournement de fonds, vient d’être ouverte à l’encontre de Denis Williams ex-patron de l’UAW (Union Auto Workers), un puissant syndicat de travailleurs du secteur automobile.

Continuer la lecture de « Notes de frais aux USA : une nouvelle affaire de corruption et de détournement de fonds »