Pierre Morel-à-L’Huissier accusé d’extorsion de fonds par son ancien attaché parlementaire

Une fois n’est pas coutume, une nouvelle affaire de fraude à la note de frais se profile dans l’actualité. Le député LR de Lozère, Pierre Morel-à-L’Huissier amené à comparaître le 6 mai devant le tribunal judiciaire de Mende est accusé, entre autres, d’extorsion de fonds.

Un ancien salarié du député Lozérois, dénonce des pratiques frauduleuses qui auraient eu lieu sous son mandat. Fraude à la procuration lors des élections, notes de frais suspectes…

Pierre Morel-à-L’Huissier aurait par exemple expressément demandé à ses employés d’encaisser l’argent de fausses notes de frais, de retirer cet argent en liquide avant de lui transmettre. Il aurait aussi notamment réussi à récolter un grand nombre d’adhérents de plus de 90 ans et aurait transmis les procurations de vote à ses salariés pour conserver sa place.

Ce n’est pas la première fois que le député est la cible d’accusations, En 2019, Médiapart et Midi-Libre avaient pointé des irrégularités dans les notes de frais de déplacement du député.

Le principal intéressé nie les faits, arguant dune tentative vaine de nuisance à sa réputation personnelle ou politique.