Notes de frais suspectes : La réponse de François Grosdidier à Médiapart

Le 26 décembre 2020, le site de Médiapart soulevait des interrogations quant aux dépenses de François Grosdidier lors de son mandat en tant que sénateur.

Fin 2020, le site de Médiapart soulevait 25 notes de frais suspectes émises en 2019 par François Grosdidier, pour un total de 10700 €. Celles-ci comportaient notamment des honoraires d’avocats, des doublons de factures, et le leasing d’une voiture à 1000€ par mois.

Piqué au vif, l’ex-sénateur, aujourd’hui Maire de la ville de Metz, et Président de Metz Métropole, a tenu a clarifier la situation par communiqué de presse.

Celui-ci souligne en effet que ses comptes ont été approuvés par le Sénat, après vérification par un expert-comptable mandaté. Il explique avoir du remourser 201.88 € sur une somme de 84000€ (82% de frais de mandat, 18% de frais d’hébergement)

Sur la question des doublons de factures, il explique que l’outil utilisé pour déclarer les notes de frais produit facilement des doublons lorsque ceux-ci ne sont pas immédiatement classé et précise avoir de cette manière généré 19 doublons sur 690 factures.

Communiqué de presse : https://cdn-s-www.republicain-lorrain.fr/pdf/3d393dee-a702-43bc-afd7-cfbce1a2e836/reponse-de-francois-grosdidier-pdf.pdf