Norvège : un député condamné à 11 mois de prison pour fraude à la note de frais

Un élu Norvégien vient d’être condamné à 11 mois de prison ferme pour fraudre !

Dans la famille « Responsabilité et Transparence de la gestion de l’argent publique par les élus » je demande … La Norvège !

On connaissait déjà les pays scandinaves pour leur respect de la transparence en termes de frais et de revenu de leurs élus. L’actualité vient à nouveau de mettre ces valeurs en lumière par la condamnation d’un député Norvégien à 11 mois de prison ferme.

Mazyar Keshvari, ex-député de droite, a en effet admis avoir présenté 72 notes de frais pour un total d’environ 41500 €, pour des voyages qu’il n’avait pas faits. Ces notes ont été présentées en l’espace de 3 ans et l’affaire avait été révélée en octobre 2018.
Notez que depuis la somme a été entièrement remboursée, et des excuses publiques ont été présentées.

La Cour Suprême a malgré tout décidé d’alourdir la peine de 4 mois estimant qu’il s’agissait d’une « violation grave de la confiance ».

La Norvège se présente donc encore une fois en élève modèle dans le respect des valeurs de transparence et de respect de la confiance par le gouvernement et dus aux citoyens. Quand on constate la liberté et l’impunité quasiment totale avec laquelle les élus français disposent de l’argent public, on ne peut qu’être admiratif.